Les défis de l’esprit en hiver

Les défis de l’esprit en hiver

Alors que l’hiver appelle au repos, la vie contemporaine ne s’arrête pas pour autant. C’est même, après la rentrée, une des périodes de l’année durant laquelle nous avons le plus de choses à faire : au travail, pour boucler la fin d’année ; en famille, pour préparer les fêtes ; entre amis, avec des soirées et des sorties sociales et culturelles… De ce décalage peut naître une tension dont nous ignorons souvent la cause. Les fêtes de fin d’année peuvent être des moments joyeux ou peuvent rappeler de mauvais souvenirs, nous faire penser aux êtres chers disparus.

Laisser le temps au temps
C’est courant pendant l’hiver d’avoir la sensation d’être coincé dans des projets qui n’avancent pas, dans des relations qui ne semblent pas s’améliorer, dans des vieux travers ; comme si le développement personnel s’était arrêté. Aucune situation n’est réellement inextricable : le mouvement continuel est le propre de la vie, mais l’énergie immobile de l’hiver peut nous donner cette  impression. Accordez-vous de vrais moments de repos, des moments de lenteur, des moments de ralentissement, afin de vivre cette immobilité de manière saine et réparatrice, comme les plantes dans la nature.


Garder espoir

Quand l’immobilité et l’inactivité de l’hiver s’emparent trop de l’esprit, le désespoir est souvent au rendez-vous. Il est important de se rappeler que toute situation est toujours temporaire, mouvante, se dire que cela ne va pas durer. Tout ce que ce vous pouvez faire pour entretenir et nourrir l’espoir en vous vous aidera pendant l’hiver.
Voici quelques suggestions :

 Allumer des bougies le soir ;
 Participer à des actions de bénévolat ;
 Accompagner les enfants lors des sorties scolaires ;
 Lire des contes à la bibliothèque ;
 Écouter de la musique ;
 Entretenir un jardin d’intérieur ;
 S’occuper et jouer avec des enfants.

Pensez à tout ce qui touche votre âme, cette étincelle de vie au cœur de vous-même, et faites l’effort d’intégrer dans vos journées un évènement ou un aspect de cette force vitale.

Au fond, tous les êtres humains aspirent à une vie meilleure pour eux-mêmes, leurs proches et la planète. Bien sûr, nous n’avons pas tous le même chemin ni les mêmes idées sur la façon de réaliser cette vie meilleure ; mais en rentrant en contact avec cette aspiration profonde, vous renouez avec votre propre espoir et vous vous préparez pour aller de l’avant.

Renouer avec la nature
Quand il fait froid dehors, nous avons une tendance naturelle à rester plus souvent à l’intérieur ; voire à devenir très casanier. Nous sommes de ce fait coupés encore davantage de la nature. Or, la nature en hiver a aussi son spectacle, ses beautés prêtes à nous toucher. C’est pour cela que je vous encourage à bien vous couvrir et à passer 30 minutes dehors, si possible tous les jours.

Tout comme vous avez appris à utiliser votre respiration pour rafraîchir votre corps en été, vous pouvez, en cette saison froide, respirer de façon à générer de la chaleur interne. [Certains d’entre vous l’auront reconnue, il s’agit ici de la technique de respiration dite « océanique » (1) car elle provoque un son rappelant le bruit des vagues lointaines de la mer]. Respirez l’air frais, remarquez les bourgeons porteurs de la vie à venir, admirez les formes sinueuses des branches et de l’écorce des arbres. Après tout, il n’y a pas que les feuilles à apprécier !

Allez vers les producteurs de votre marché local et parlez-leur de ce qui se passe dans leurs champs : ils seront ravis de partager quelques propos avec vous et vous découvrirez que la vie ne s’arrête jamais !

Gratitude à cette magnifique nature qui nous entoure au quotidien !

(1) Pour plus d’info sur cette technique et ses bienfaits, n’hésitez pas à me contacter ; je vous répondrai avec grand plaisir.

Corinne Lasné – Thérapeute Bien-être & Nature
www.coach-bienetre-naturopathe.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *