Comment garder le moral pendant le confinement ?

Le coronavirus oblige la population à rester à la maison ; ce qui permet de ralentir le rythme mais peut aussi augmenter les ruminations, les pensées négatives, le stress, étant donné le contexte anxiogène. Voici quelques idées pour se détendre et garder le moral sur la durée.

En aérant

Aérer permet de renouveler l’air de sa maison et de chasser les microbes, les bactéries, les virus et toute la pollution domestique, mais aussi les idées et ondes négatives. L’air intérieur est 5 à 7 fois plus pollué que l’air extérieur, contrairement à ce que l’on imagine. Ce geste quotidien est donc d’autant plus important en cas d’épidémie afin d’éviter de tomber malade et de contaminer toute la famille. Dix à quinze minutes par jour pour chaque pièce suffisent. 

En faisant entrer la lumière

La stimulation de la rétine par la lumière naturelle entraîne une réaction du cerveau qui produit notamment de la sérotonine, un neurotransmetteur qui joue un rôle dans la sensation de bien-être d’où l’apparition des dépressions saisonnières en hiver. Prendre la lumière près d’une fenêtre, sur son balcon ou dans son jardin si on en a un, est essentiel pour garder le moral. 

En faisant un grand ménage

Afin de se sentir bien chez soi, la maison doit être rangée et saine. Bientôt le printemps ; ce mois-ci est idéal pour accueillir les beaux jours ! Grands coups de balai sur l’hiver ! Faire le ménage permet en plus de pratiquer une activité physique, de se vider la tête et de mettre ses idées au clair. Une fois la maison nettoyée, on se sent ainsi plus apaisé et serein. Les enfants se prêtent facilement au jeu ; alors pourquoi s’en priver !

En cuisinant

Si vous n’avez jamais le temps de cuisiner, c’est le moment ou jamais. Cuisiner permet de se concentrer sur une tâche et empêche de ruminer. En outre, c’est une activité qui procure du plaisir, aussi bien lors de la préparation des recettes que de leur dégustation. C’est aussi une activité qui peut être partagée par tous les membres de la famille ; joie garantie avec les enfants !  

En profitant de son animal de compagnie

Les animaux de compagnie sont souvent les grands oubliés avec notre rythme habituel trépidant. Être à la maison permet de leur consacrer plus de temps, l’occasion de les laver/brosser, de jouer avec eux et de les câliner. Au fait, connaissez-vous les bienfaits de la câlinothérapie ? Non, alors c’est peut-être le moment d’aller sur le net et de passer un bon moment à se documenter !

En diffusant de bonnes odeurs

Respirer de bonnes odeurs a une grande incidence sur le moral. Un diffuseur d’huiles essentielles Bio, des bougies à base de cire d’abeille ou des senteurs naturelles permettront d’apporter bien-être et réconfort. Privilégiez les huiles essentielles déstressantes telles que le petit grain bigaradier, l’orange douce, l’ylang-ylang, la vanille, etc. Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet ou sur l’olfactothérapie, contactez-moi !

En se créant un petit espace relaxation

Quitte à passer beaucoup de temps chez soi, autant en profiter pour s’aménager un petit espace rien qu’à soi, qui sera dédié à la relaxation pour y lire, méditer, se reposer, etc. Il est toujours bénéfique de prendre du temps pour soi. Se ressourcer et se détendre améliorent ses relations avec son entourage. Ces moments apportent aussi un meilleur rapport avec ses propres émotions. Durant ces périodes de détente, l’esprit se libère de tous les soucis quotidiens pour se concentrer sur l’activité et le calme du moment présent.

En se fixant des objectifs

Si vous télétravaillez, les journées sont bien remplies d’autant plus s’il y a les enfants à gérer (et à aider aux devoirs). Etablissez une liste de choses à faire à la journée ou à la semaine et interdisez-vous les grasses matinées, sauf le week-end évidemment. Il est important de garder un rythme, pour garder le moral, la forme et la santé lors de la sortie de crise. 

En profitant des siens

Le temps passé en famille est généralement rare. Ce temps de confinement est l’occasion de consacrer du temps à ses enfants et à son conjoint. Jouer à des jeux de société, cuisiner ensemble, regarder des films avec du pop-corn comme au cinéma, faire un foot dans le jardin (si on en a un) sont de bons moyens de mettre à profit ce temps de confinement. 

En restant positif

Malgré le contexte anxiogène, il est important de rester optimiste pour ne pas sombrer dans la déprime. Rester chez soi n’est pas la fin du monde et contribue à enrayer l’épidémie, les consignes doivent donc être respectées au maximum. Reléguons les fausses priorités qui n’en sont finalement pas… Il faut également garder à l’esprit que cette situation n’est pas permanente, la patience et la « positive attitude » sont donc de mise.

Très belle journée à tous,

Votre naturopathe Corinne Lasné

www.coach-bienetre-naturopathe.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *